Amazing Stories
Apple

L'anthologie produite par Steven Spielberg fait son retour aujourd'hui sur la plateforme Apple TV+.

Pouvoir balancer en ouverture du générique final le nom de Steven Spielberg, c'est évidemment la classe absolue. Et pour cause, c'est bien au mythique réalisateur américain qu'on doit cette série anthologique, que le papa d'E.T., au sommet de son art, avait créé en 1985.  Trente-cinq ans plus tard, de nouvelles Histoires Fantastiques ont été écrites et produites, cette fois, pour la plateforme Apple TV+. Sauf que dans le premier épisode qui nous a été donné de voir, on sent d'abord et surtout la patte d'Eddy Kitsis et Adam Horowitz, les créateurs de la série Disney Once Upon a Time. Ce sont eux qui ont écrit "The Cellar", une romance temporelle sympathique, très fleur bleue, mais loin d'être tout à fait fantastique.

L'histoire suit Sam, qui rénove des maisons avec son frère, de nos jours. Adepte des applis de dating, le jeune homme va soudain être transporté dans le passé, en 1919, en pleine période de la Prohibition. Il va y croiser Evelyn, une jeune femme obligée d'épouser un homme qu'elle n'aime pas, pour sauver sa famille, ruinée...

Amazing Stories
Apple

Disons-le d'emblée : il est difficile de juger une anthologie à partir d'un seul épisode. Si ça se trouve, le reste d'Amazing Stories est absolument démentiel. Mais ce qu'on peut déjà dire, c'est que pour ouvrir cette première saison des nouvelles Histoires Fantastiques, il aurait certainement fallu quelque chose de plus époustouflant que "The Cellar". Certes, la jolie histoire d'amour qui traverse le temps n'est pas dénuée de charme. Elle se laisse suivre avec plaisir, d'autant que Dylan O'Brien (Teen Wolf) et Victoria Pedretti (The Haunting of Hill House) forment un couple adorable, à l'alchimie évidente. Pour autant, on a un peu l'impression d'assister à un pitch réchauffé de La Quatrième Dimension ou d'Au-delà du Réel. Pas aidé par une "production value" relativement faible.


Cet épisode, aussi divertissant soit-il, enfonce les portes ouvertes du genre, du début à la fin et on aurait forcément voulu quelque chose de plus créatif, de plus excitant, surtout venant d'une anthologie s'autoproclamant "Amazing Stories" ! Le format anthologique permet en effet aux auteurs d'user à fond de leur imagination, de tester différents concepts. Bref, de faire preuve d'un maximum de créativité et d'audace. Ce n'est pas le cas avec "The Cellar".

Peut-être que la pépite se trouve dans les quatre autres épisodes d'Amazing Stories, qui sortiront ce vendredi 6 mars sur la plateforme de streaming. Apple TV+ proposera une autre salve de 5 épisodes un peu plus tard.