Zack Snyder du pire au meilleur
Universal Pictures / Warner Bros.

Dans la foulée de son Justice League, le réalisateur débarque ce mois-ci sur Netflix avec Army of the Dead. Deux nouveaux opus qui viennent compléter une filmographie unique, à la fois étrange, diverse, mais aussi inégale.

9) Sucker Punch (2011)

Sucker Punch
Warner Bros

Au mieux, on peut y voir un traité féministe tristement mal ficelé. Au pire, un nanar machiste hypocrite. Surfant sur la hype de ses hits précédents, Snyder pousse au maximum le curseur visuel du côté de la pop acidulée, dans ce qui ressemble à l'arrivée à un simili-manga bancal, à l'intrigue balourde, servant de cadre à un enchaînement de combats sublimement chorégraphiés, mais au sous-texte difficilement perceptible.


8) Army of the Dead (2021)

Army of the Dead Netflix
Clary Enos/Netflix

Une série Z maquillée en blockbuster, bourrée de défauts mais authentiquement cool. Malgré son décor clinquant à Las Vegas, on est moins dans un Ocean’s Eleven chez les morts-vivants, que dans une ambiance Land of the Dead (de Romero) mixée à la sauce Fast & Furious. Un mélange pas franchement recommandé par les autorités sanitaires, mais qui donne vie à une fête foraine joyeusement décérébrée, prête à tout sacrifier sur l’autel du fun.


7) Batman v Superman : L'Aube de la Justice - Ultimate Edition (2016)  

Batman v Superman : L'Aube de la Justice
Warner bros.

Un peu comme pour Justice League quelques années plus tard (voir ci-dessous), la sortie en vidéo d'une "ultimate edition" de Batman v Superman a offert une seconde vie à un film mal aimé, qui ne démérite pourtant pas. Une version rallongée qui apporte plus de sens que son montage original. L'affrontement du Dark Knight et du Man of Steel s'avère aussi épique qu'espéré, avec une petite touche de folie sombre bienvenue, qui donne un soupçon d'âme à ce gros blockbuster un peu balourd.


6) Man of Steel (2013)

Man of Steel
Warner Bros

Intelligemment rythmé par une structure en flashbacks, le film raconte les origines et la formation de Kal-El alias Clark Kent alias Superman. Le visage d'Henry Cavill, doté d'un physique impressionnant, est idéalement taillé pour le rôle. De prime abord, Snyder s'écrase face au réalisme frontal du producteur Christopher Nolan, et on peut voir dans cette "origin story" un nouveau Batman Begins, avec d'ailleurs les mêmes David S. Goyer au scénario et Hans Zimmer à la musique. Mais le réalisateur fait aussi de ce Man of Steel  un énorme film d'action à l'efficacité technique bluffante.


5) Le Royaume de Ga'Hoole - La légende des gardiens (2010)

Le Royaume de Ga'Hoole - La légende des gardiens
Warner Bros.

Vous aviez oublié que ce film existait ? Alors qu'il vient de frapper un grand coup avec Watchmen, le cinéaste brutal et sanglant se lance dans la grande aventure animée, portée par de gentilles chouettes guerrières et des hiboux parlants, tout droits sortis d'un conte pour enfants. Le scénario est assez basique, mais Snyder y infuse son sens impressionnant de la mise en scène dans des scènes de combats ahurissantes, des ralentis monstrueux et un une gamme de couleurs étincelantes. Et la scène finale - extrêmement violente - remet les pendules à l'heure pour les fans du réalisateur.


4) Zack Snyder's Justice League (2021)

Justice League
DC

Merci HBO Max ! Pour booster sa plateforme, Warner Bros. a fait un gros chèque et offert au cinéaste de faire son propre montage du film de super-héros, celui qu'il avait dû quitter quelques années auparavant suite à un drame personnel. Le résultat n'est pas parfait, mais il est dantesque. Totalement démesuré. Plus de 4 heures en compagnie de Bruce Wayne et sa bande, dans une épopée héroïque, en 4:3, aux combats d'une proportion biblique. Tout ça est un peu fou, et quand on voit l'indicible navet que Joss Whedon a osé sortir en salles 4 ans plus tôt, on a envie de crier au génie.


3) 300 (2006)

300
warner bros.

Le film de la confirmation, celui qui a défini le style Snyder, avec sa mise en scène de comics, son esthétique sanglante, une ambiance résolument graphique, qui en met plein les mirettes. Son adaptation de la BD de Frank Miller et Lynn Varley est tellement fidèle qu'on dirait que les pages ont juste été déposées sur l'écran noir. Sa reconstitution de la célèbre bataille des Thermopyles, qui opposa le roi grec Leonidas à l'armée Perse, est un objet pop qui a marqué son époque. A la fois une performance visuelle et un conte épique, qui ne s'embarrasse pas de subtilités scénaristiques, pour se concentrer à 100% sur le plaisir brut et brutal.


2) L'armée des morts (2004)  

L'armée des morts
Universal

Le remake du Zombies de George A. Romero (1978) était audacieux. Casse-gueule même. Mais le scénario de James Gunn a pris cette adaptation par le bon bout et Snyder a su créer un solide mélange d'action et d'horreur, qui délaisse sans scrupule le sous-texte de l'original et sa critique cinglante de société de consommation. Pour Snyder, ce centre commercial n'est rien qu'un centre commercial, un endroit fun pour buter des zombies. Le cinéaste ne joue plus sur les contrastes mais s'applique à donner un aspect purement jouissif à chaque plan, créer de la tension, maximiser l'intensité dramatique, saturer les effets. Nerveux, rythmé, son film s'adapte à son époque, tout en captant au passage le souvenir de Romero. Un tour de force.


1) Watchmen : Les Gardiens (2009)

PRODUCTION / WARNER BROS ENTERTAINMENT

Dans le genre casse-gueule, il fallait oser s'en prendre à la mythique BD d'Alan Moore. Si Damon Lindelof a opté pour une approche très personnelle, dans une sorte de suite surprenante en format série pour HBO (2019), Snyder avait lui choisi de faire une adaptation pure et dure. Un peu comme ce qu'il avait avec 300. Et là encore, il y a de quoi être bluffé par la beauté esthétique de l'oeuvre. Mais pas seulement. Le Watchmen de Snyder est avant tout un long métrage passionnant. Le cinéaste a su conserver l’essence de la BD, tout en y mettant sa patte, quitte à pervertir le message d'Alan Moore, en changeant la fin pour l'ajuster à ses propres idées politiques. Dérangeant ? Probablement. Clivant ? Certainement. Mais une vraie claque de cinéma, indubitablement !

A lire aussi sur Première

Guillermo del Toro du pire au meilleur

Nightmare Alley ? Le Labyrinthe de Pan ? Pacific Rim ? La Forme de L'eau ? Et vous quel est votre préféré ?

Les films Spider-Man du pire au meilleur

Alors que No Way Home bat des records au Box-office, est-il pour autant le plus réussi des films sur l'homme-araignée ? On fait notre classement.