Contagion
Warner Bros.

Matt Damon, Marion Cotillard, Kate Winslet et Laurence Fishburne sensibilisent aux gestes qui sauvent pendant l’épidémie.

Contagion est sorti en 2011, mais le thriller anxiogène de Steven Soderbergh figure depuis plusieurs semaines parmi les films les plus téléchargés aux États-Unis. Et pour cause : il résonne plus que jamais avec l’actualité. Le film raconte comment un mystérieux virus dévastateur provenant d’Asie explose à l’échelle mondiale, poussant ainsi les scientifiques à chercher un vaccin en un temps record. Scott Z. Burns, le scénariste, a d’ailleurs passé beaucoup de temps avec des épidémiologistes et des virologues de renom, pour que le film colle au plus près de la réalité. Alors que le coronavirus continue sa course folle, le casting cinq-étoiles de Contagion se mobilise pour lutter contre l’épidémie. Matt Damon, Kate Winslet, Marion Cotillard, Laurence Fishburne et Jennifer Ehle ont ainsi partagé des vidéos en partenariat avec des scientifiques de l’Université de Columbia pour sensibiliser aux gestes qui sauvent. 

"Dans le film Contagion, je jouais une épidémiologiste qui essaye de stopper la propagation d’un virus", raconte Kate Winslet, qui a elle aussi passé du temps avec des professionnels de la santé pour se préparer à son rôle. Si le geste peut paraître évident, surtout en cette période compliquée, l’actrice préconise de bien se laver les mains. "Lavez-vous les mains comme si votre vie en dépendait", affirme-t-elle avant d’en faire la démonstration pendant 20 secondes. Matt Damon, lui, interprétait un personnage immunisé contre le virus. "C’était un film, ici c’est la vraie vie, commence-t-il. Il n’y a aucune raison que je sois immunisé contre le Covid-19. Et vous non plus, peu importe si vous êtes jeune." L’acteur rappelle qu’être le plus éloigné possible des autres est une manière de sauver des vies. "Pas de rassemblements, restez chez vous ou dans un refuge sur place, si c’est ce que votre gouvernement vous demande de faire", poursuit-il tout en rappelant que 40% des personnes hospitalisées ont moins de 55 ans.

"Il y a une scène dans Contagion au sujet de la tradition du serrage de main, raconte à son tour Laurence Fishburne, qui interprète un médecin du Centre américain de contrôle des maladies. Aujourd’hui nous portons une arme et nous ne nous en rendons même pas compte. Mais ce qu’on sait, c’est que le virus se propage à travers le contact humain. (…) L’un des meilleurs moyens de ne pas contracter le Covid-19, c’est en restant loin les uns des autres." 

Marion Cotillard s’est elle aussi prêtée au jeu. L’actrice française, qui joue le rôle d’une spécialiste de l’Organisation mondiale de la santé, partage son expérience depuis la France, où l’épidémie a un temps d’avance par rapport aux États-Unis. Elle invite les Américains à rester chez eux et à écouter les spécialistes de la santé, pour empêcher que "les systèmes de santé ne s’effondrent alors que la virus se répand de manière incontrôlable", et que "les plus fragiles parmi nous meurent". "Dans ce scénario, nous perdons du temps à nous blâmer les uns les autres, et le racisme et la désinformation causent plus de dommages à notre société que le virus lui-même."

Jennifer Ehle jouait quant à elle une scientifique qui aide à mettre au point un vaccin. "Il ne s’agit pas d’un virus chinois, ou bien d’un virus qui n’a pas d’effet sur les jeunes et les personnes en bonne santé. Il s’agit d’un virus d’un genre nouveau, affirme-t-elle. Ce qui signifie que notre système immunitaire ne l’a jamais vu avant. Donc avant que nous ayons un traitement ou un vaccin, chacun d’entre nous est à risque, peu importe son âge et son appartenance ethnique." L’actrice encourage à n’écouter que l’avis des médecins, et rappelle qu’un vaccin peut mettre jusqu’à 18 mois avant d’être créé. 

Coronavirus : le scénariste de Contagion critique l’administration de Donald Trump