La Cité de la Peur Carioca
Capture écran / Studiocanal

Alors qu’une pétition demande à ce qu’Alain Chabat et Gérard Darmon viennent danser la Carioca lors du prochain Festival de Cannes pour fêter les 25 ans de La Cité de la peur, retour sur les origines d’une chorégraphie et d’une chanson.

En 1933, Ginger Rogers et Fred Astaire ne sont pas encore des stars de la comédie musicale hollywoodienne. Aussi jouent-ils les seconds rôles dans Carioca (Flying Down to Rio) de Thornton Freeland derrière Dolores del Rio et Gene Raymond. Mais Rogers et Astaire pour la première fois réunis à l’écran, vont éclipser les vedettes le temps d’une danse The Carioca chanson où ils font mine d’improviser des entrechats devant un orchestre brésilien et un parterre de spectateurs ébahis devant tant d’énergie. La carrière du duo est lancée…

Fred Astaire et Ginger Rogers dans Carioca de Thornton Freeland.

Si la séquence n’est pas chantée, les producteurs vont toutefois se servir du thème pour y accoler des paroles et la placer dans une autre séquence où l’on retrouve Gingers Rogers et Fred Astaire. C’est la chanteuse Etta Moten Barnett qui va s’y coller. Bingo, le morceau de Vincent Youmans (mélodie), Edward Eliscu et Gus Khan (paroles) est nommé à l’Oscar en 1934.

La Carioca de retour à Cannes ?

C’est le début d’une success story via de nombreuses reprises (Oscar Peterson, Caetano Veloso, Stevie Holland…) qui pourrait bien passer par le Festival de Cannes en mai prochain. En effet, en réponse à la pétition  lancée par le compte Twitter "La stagiaire des affiches" de fêter en grande pompe l’anniversaire de La cité de la peur sur la croisette, les organisateurs ont répondu par un laconique "patience". Ils pourraient donc offrir à Alain Chabat et Gérard Darmon la scène du Grand théâtre Lumière pour danser la Carioca. Soit à l’endroit même où tout s’est joué, 25 ans plutôt.

Alain Chabat et Gérard Darmon dans la scène culte de La Cité de la Peur.

A noter que la Carioca avait déjà traversé l’Atlantique, et ce dès 1935, pour atterrir en France dans la bouche du beau Tino Rossi qui réinterprétera ce morceau « qui vous affole et vous tenaille… »

Pas sûr toutefois que ce soit cette version vintage qui ait inspiré Les nuls et Alain Berbérian mais plutôt l’hommage seventies rendu par John Landis dans son film culte Hamburger Film Sandwich (The Kentucky Fried Movie – 1977), où la Carioca rythme le générique du début. Landis s’était associé à l’époque avec le collectif ZAZ (Zucker Abrahams Zucker) futur auteur des Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, Top Secret !, Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? dont Les Nuls sont fans. 

Toutefois lors d'un échange récent sur Twitter, Dominique Farrugia dément cette filiation et avoue qu'à l'époque de l'écriture du film, il écoutait une version chantée de la Carioca par Fred Astaire.