Toutes les critiques de Le Mariage de Rosa

Les critiques de Première

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Rosa va avoir 45 ans et a passé sa vie à faire le bonheur des autres, au point que ses gestes attentionnés sont devenus pour les membres de sa famille (son père, son frère, sa soeur et sa fille) un acquis auquel ils ne prêtent même plus attention. Alors quand elle décide de reprendre le contrôle de son existence en faisant d'elle- même sa nouvelle priorité, l'équilibre construit sur son dos va voler en éclat. A travers ce personnage éminemment attachant, Icíar Bollaín signe une comédie pleinement inscrite dans notre époque où la charge mentale est enfin devenue une question de premier plan. Et son humour désarmant de simplicité et délicieusement secoué (comme symbole de sa révolution intérieure, Rosa a entrepris... de se marier avec elle- même) fait d'autant plus mouche qu'il est brillamment porté par son actrice fétiche, Candela Peña (Tout sur ma mère), dont le talent reste trop méconnu en France.