Watchmen HBO
HBO

Parce que Damon Lindelof a concocté une véritable suite. Et sans rien connaître du chapitre précédent, la série sera un peu dure à appréhender...

C'est une suite directe de la bande dessinée. Purement et simplement. La version Watchmen de Damon Lindelof rend hommage au roman graphique emblématique d'Alan Moore Dave Gibbons, et explore leur univers avec une nouvelle distribution, de nouveaux persos, lancés dans ce même monde. Il n'empêche, il s'agit bien d'une suite, qui se déroule 30 ans après les événements des comics... et du film de Zack Snyder (sorti en 2009). Alors si vous n'avez jamais lu Watchmen, ni vu le film, voilà de quoi vous aider à apprécier les multiples références du drama de HBO (diffusé en France sur OCS depuis aujourd'hui), pour mieux comprendre l'oeuvre massive de Lindelof. Attention spoilers !


Le monde de Watchmen 

L'histoire de Moore et Gibbons se déroule dans un monde où combattent depuis des décennies des vengeurs masqués, des "vigilantes" en costumes. Notamment un groupe, façon "Justice League", intitulé "The Minutemen", qui se battait contre les injustices dans les années 1940. Sauf qu'aucun de ses membres n'avait réellement de pouvoirs. Le premier d'entre eux se faisait appeler "Hooded Justice" (la Justice encapuchonnée). Un peu plus tard, dans les années 60/70, il y a eu la bande des Crimebusters. Mais en 1977, le Keene Act du Congrès interdit les héros masqués, à deux exceptions près : le Comédien, violent et imprévisible, devenu un mercenaire pour le gouvernement américain. Et le Docteur Manhattan, le seul surhumain au monde, un scientifique devenu une espèce de Dieu tout puissant, après un accident nucléaire. La série de Lindelof accepte donc tout ce qui s’est passé dans la bande dessinée et évoque régulièrement ces événements du passé... notamment la fin des comics.

Watchmen
Paramount Pictures France


L'attaque du Calmar géant

Car si le Watchmen de HBO se déroule bien en 2019, le monde reste encore profondément marqué par le drame de 1985... En ce jour tragique, à New York, plus de trois million de personnes ont été tuées à la suite de l'attaque d'un calmar extra-terrestre gigantesque, sorti de nulle part. Un calmar qui a en fait été fabriqué de toutes pièces et téléporté là par l'un des héros de la team des Watchmen, Ozymandias, alias Adrian Veidt, l'homme le plus intelligent de la Terre. Son but ? Stopper la guerre froide, empêcher la guerre atomique, et créer une nouvelle ère de paix entre les États-Unis et la Russie, en les forçant à s'unir contre un ennemi commun. Et son plan a réussi, avec l'aide du Dr Manhattan. Le monde a ainsi été sauvé d'un conflit inévitable, même si le prix en vies humaines a été énorme.

C'est cette fin, la fin originale, qui est donc mentionnée à plusieurs reprises, et qui a toujours des conséquences 30 ans plus tard. Et non la fin du long-métrage, qui fut quelque peu différente. En effet, si Zack Snyder et ses co-scénaristes - David Hayter et Alex Tse - sont restés très proches des BD pour faire leur adaptation en 2009, ils ont quand même viré cette histoire un peu dingue de poulpe géant. A la place, Ozymandias décide d'y stopper l'Apocalypse nucléaire en piégeant le Dr Manhattan et en faisant exploser une bombe atomique à New York (qui tuera des millions de personnes), faisant du surhomme le nouvel ennemi commun du monde entier. On peut donc parfaitement voir le film avant la série pour mieux comprendre, mais il faudra bien avoir en tête que la fin à laquelle la série fait référence n'est pas la même...

Watchmen : Damon Lindelof est vraiment un génie (critique)


Qui est au courant de la vérité ?

La fausse invasion extraterrestre qui a convaincu les superpuissances de la guerre froide de se calmer et de travailler ensemble a été très efficace. Alors impossible de laisser le secret s'ébruiter, pour tout gâcher. Seules quelques rares personnes savent. Rorschach, le détective justicier dont la moralité en noir et blanc se reflétait sur son masque, a été tué par le Dr Manhattan, parce qu’il refusait de garder le secret de Veidt. Il voulait tout balancer, mais il n'en a pas eu le temps. Néanmoins, Rorschach a pu envoyer son journal (qui contenait toute l'histoire) dans les bureaux de son journal préféré et on n'a jamais su si ce dernier allait publier la vérité ou la garder dans un tiroir, pour maintenir l'illusion. Le Dr Manhattan, seul super-héros Watchmen doté de super-pouvoirs réels, capable de manipuler la matière à un niveau atomique, a terminé la BD en quittant la Terre pour Mars, où il aime à se reposer, loin du tumulte des Hommes. Lui aussi est au courant. Tout comme Silk Spectre. La fille du Comédien, qui a eu une aventure avec le Dr Manhattan, savait ce qui allait se passer à New York en 1985. Elle était contre et a tenté d'empêcher son ancien camarade Ozymandias de mettre à exécution son plan, avec son ami et acolyte, Nite Owl. En vain. Dans la série (jouée par Jean Smart), elle est retournée à la vie civile en tant qu'Agent Blacke du FBI. Et Ozymandias, lui (incarné par Jeremy Irons), a disparu et vit en réalité reclus dans une sorte de château / prison...

Watchmen
hbo


Dans le Watchmen de 2019

Le calmar cosmique est toujours un véritable traumatisme trans-dimensionnel, qui hante le monde depuis des décennies. Après avoir gagné la guerre du Vietnam et laissé Nixon au pouvoir pendant 30 ans (parce que le Comédien a assassiné les journalistes qui auraient dû révéler le Watergate), les Etats-Unis ont élu Robert Redford (l'acteur !) à la Maison Blanche. Il est Président depuis 1992 et il est toujours en poste, 27 ans plus tard. La série suit de nouveaux vengeurs masqués, notamment Sister Night (Regina King) et Looking Glass (Tim Blake Nelson), des flics qui tentent de stopper la 7e Cavalerie, une branche du Klu Klux Klan ultra-violente de l'Oklahoma, active depuis plus d'un siècle, et qui a un vaste plan en tête...

Watchmen est à voir chaque lundi en France sur OCS.