Lone Ranger
Disney/Première
Lone Ranger Première
Première
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Disney
Lone Ranger
Lone Ranger Première
Lone Ranger
Lone Ranger
Lone Ranger
Lone Ranger
Lone Ranger
Lone Ranger
Lone Ranger

Johnny Depp revient ce soir sur M6 dans Lone Ranger, de Gore Verbinski.

Lone Ranger sera diffusé ce soir sur M6, à 23h25, après A la poursuite de demain. A leur sortie, ces deux grosses productions des studios Disney avaient fait un flop, malgré leurs nombreuses qualités. Au sein de la rédaction de Première, le film réunissant Johnny Depp et le réalisateur Gore Verbinski après Rango et Pirates des Caraïbes 1 à 3 était même un vrai coup de coeur : rythmée, drôle, intelligente et très belle visuellement, cette adaptation d'une célèbre émission de radio américaine est une véritable déclaration d'amour de Johnny Depp et Gore Verbinski aux westerns. Le challenge était de taille : ressusciter une figure pop méconnue en dehors des Etats-Unis - malgré son histoire captivante en 80 ans d'existence - lui rendre hommage, s'adresser aussi bien aux adultes qu'aux plus jeunes, proposer une réflexion critique sur l'histoire américaine sans être trop scolaire...

 

Lone Ranger : l'hommage punk de Johnny Depp et Gore Verbinski aux grands westerns [critique]

Johnny Depp est ravi d'avoir pu interpréter le coéquipier du héros, Tonto. Le personnage a évolué au fil des décennies, comme il le détaillait dans Première durant l'été 2013. Le comédien était en couverture et il expliquait à quel point c'était un honneur pour lui de pouvoir lui prêter ses traits : "Je suivais la série, oui, c’était un rendez-vous important pour beaucoup d’enfants à l’époque. Je m’identifiais à Tonto en me demandant pourquoi cet Indien était cantonné au rôle de faire-valoir. Non pas que le Lone Ranger lui manquait de respect ou quoi que ce soit, mais je ne comprenais pas pourquoi on lui ordonnait de faire tous ces trucs alors que c’est lui qui aurait dû être le héros. (...) J’ai cherché à en savoir le plus possible sur les Indiens d’Amérique, sur nos ancêtres et notre héritage. Quand je voyais tous ces westerns où les Indiens étaient systématiquement dépeints comme des sauvages, comme les méchants de l’histoire, ça me dérangeait énormément. Vers 5-6 ans, lorsqu’on jouait aux cow-boys et aux Indiens avec mes copains, je voulais toujours faire l’Indien. Et aujourd’hui, toutes ces années plus tard, me voilà en train d’interpréter Tonto. Je trouve ça génial. Vis-à-vis de ce peuple maltraité depuis le jour où Christophe Colomb a posé le pied sur ce continent, je me devais de l’incarner avec intégrité et dignité, sans occulter ce sens de l’humour qu’il peut avoir à l’égard des Blancs et de leurs coutumes absurdes. Lone Ranger m’offrait l’opportunité de rétablir un peu l’équilibre, de corriger la façon odieuse dont les Indiens ont été représentés au cinéma pendant des décennies."

Gore Verbinski :"J’ai passé dix-huit mois géniaux à écrire Lone Ranger"

Bande-annonce de Lone Ranger

Johnny Depp dans Lone Ranger : "Parfois je rentrais chez moi maquillé pour gagner du temps le matin"