La garçonne
France TV

Laura Smet voit triple, dans une production d'époque ambitieuse.

C'est une plongée dans le Paris des années 1920 que France 2 propose à partir de ce soir. La Garçonne suivra les pas d'une jeune femme traumatisée par le Première Guerre Mondiale, qui va être obligée de se cacher et de se travestir en homme, après avoir été témoin d'un meurtre qu'elle n'aurait pas dû voir. Elle va se déguiser pour rejoindre les rangs de la police et mener l'enquête... Faut-il regarder de La Garçonne ? La presse hexagonale salut l'audace et l'ambition de la production mais pointe un gros défaut de crédibilité :

Télé Loisirs : "Laura Smet est formidable. Elle assure dans ce double rôle et dans cette histoire policière qui plonge dans le Paris des années folles."

Allociné : "L'histoire de la série capte rapidement l'intérêt du téléspectateur grâce à son intrigue rythmée, ses nombreux rebondissements et son héroïne, très bien écrite, à la fois moderne et rebelle. Devant la caméra, Laura Smet ne joue pas deux, mais trois personnages. Pour la comédienne, la série est un terrain de jeu parfait (...) Malgré sa démarche nonchalante, sa voix plus rauque et ses traits renforcés, Laura Smet ne parvient pas toujours à disparaître derrière son personnage."

Ouest France : "La reconstitution de l’époque est soignée, l’enquête divertissante bien que cousue de fil blanc, et Laura Smet se donne à fond dans son infiltration des Brigades du Tigre. Mais son travestissement en homme est tellement raté qu’il ruine ses efforts. Dommage."

TVMag : "La Garçonne a un panache et un aplomb fous qui lui permettent de fonctionner malgré des talons d’Achille manifestes. Son ambition, nourrie par les lectures assidues des journaux de l’époque et des Mémoires du commissaire Guillaume qui inspira à Simenon Maigret, se heurte à un écrin étriqué."