Logan
Fox

"C'est mon travail d'être ouvert à de nouvelles idées à tout moment".

Le futur réalisateur d’Indiana Jones 5, James Mangold, s’est livré dernièrement à une séance de visionnage en ligne de son film Logan (sorti en 2017), les adieux de Hugh Jackman à Wolverine et accessoirement les retrouvailles entre le personnage, l’interprète et le réalisateur, quatre ans après Wolverine : Le Combat de l'immortel.

Mangold a commenté de bout en bout le film et a partagé quelques clés et diverses anecdotes comme le fait que la  toute première scène tournée fut celle où Logan, Xavier et Laura sont dans l'ascenseur du casino... Le metteur en scène a également dévoilé quelques secrets de fabrication. On a ainsi appris que la scène du dîner où le professeur Xavier (Patrick Stewart) se remémore ses années d’enseignant, avec Logan comme piètre étudiant, a été improvisée par Jackman et Stewart. "C'est mon travail d'être ouvert à de nouvelles idées à tout moment. Le script, c’est une carte, un brouillon. Le tournage est un autre brouillon. Mon plus grand atout est mes grands acteurs. S'ils ne savent pas jouer, je ne reçois que la moitié de ce qu'ils proposent".

Mais bien évidement, le moment le plus attendu de ce commentaire était le décryptage [Spoiler Alert !!!] de la fin du film et de la mort du héros.

Le réalisateur a expliqué sa décision de faire tuer X-24 (le clone de Logan) par Laura (Dafne Keen) plutôt que par Logan lui-même : "Je voulais que le Logan qui ressentait l'amour soit essentiellement plus faible que la version qui ne ressentait rien. De plus, je voulais que sa fille ait le dernier mot, car le monde était le sien désormais. Au final, Logan essaye essentiellement de tuer son propre passé, l'héritage sombre de l'Arme X (Weapon X) et de toute la douleur qu'il a causée quand il était une machine à tuer. Je sentais que ce devait être le meilleur de lui-même qui devait écraser ce démon. Et le meilleur de lui-même, c’était sa fille."

Pour la mort de Logan, Mangold justifie son choix assez clairement : "En fin de compte, j'ai senti que le plus grand hommage que nous pouvions offrir à ce grand personnage créé par ce grand acteur était de lui permettre de quitter ce monde après plus de 200 ans de douleur, en un instant d'amour et de tendresse."

Le lendemain de ce commentaire vidéo, Hugh Jackman a tweeté que la dernière réplique de Logan ("Alors, c'est comme ça") "était l'un des coups de maître du script. Les bons mots pour mettre fin à un arc de neuf films."