DR

Il restera dans les mémoires.

Lors de son monologue d’introduction de la cérémonie des Golden Globes 2018, Seth Meyer plaidait en faveur d’Oprah Winfrey, sous-entendant qu’elle pourrait bien un jour accéder à la Maison Blanche. 

Et quand quelques heures plus tard, elle monte sur scène pour recevoir le prix Cecil B. DeMille Award qui récompense l’ensemble de sa carrière, l’audience se met à y croire. La productrice, animatrice de télévision et actrice se lance dans un discours à la fois engagé et émouvant.

"En 1964, j’étais une petite fille assise sur le lino de ma cuisine, regardant la cérémonie des Oscars. Pour le prix du Meilleur acteur, on a ouvert l’enveloppe et prononcé 5 mots qui ont littéralement marqué l’histoire : Le gagnant est Sidney Poitier. L’homme le plus élégant que je n’avais jamais vu est monté sur scène. (…) Je n’avais jamais vu un homme noir récompensé. Des moments comme ceux-là veulent dire beaucoup pour une enfant assise sur le lino alors que ma mère rentrait épuisée d’avoir fait des ménages."

Et de souligner la fierté qu’elle ressent d’être la première femme noire à recevoir le prix Cecil B. DeMille, et d’imaginer ce que cela ouvre comme perspectives à des millions d’enfants des minorités.

Golden Globes 2018 : le palmarès complet

Au cours de 9 minutes de discours, Oprah Winfrey a également salué le travail de la presse, soulignant qu’il fallait du courage pour dévoiler des affaires sensibles. Un courage dont ont fait preuve les femmes qui ont dénoncé Harvey Weinstein, puis toutes celles qui ont publiquement témoigné d’avoir été victimes "#MeToo", elles aussi.

C’est sur cette note que ce discours qui restera dans les mémoires s’est terminé : "Désormais, c’en est fini (référence au mouvement Time’s up, lancé par des actrices en faveur des femmes victimes de harcèlement sexuel). C’est fini. C’est fini. (…) Alors à toutes les filles qui regardent, un nouveau jour est à l’horizon et il faut saisir ce nouveau jour. C’en est terminé. Grâce à de nombreuses femmes magnifiques, dont beaucoup sont dans la salle ce soir, qui se sont exprimées, tout comme grâce à des hommes merveilleux qui se battent pour être sûrs qu’elles deviennent les dirigeants de demain, pour que plus personne n’ait besoin de dire moi aussi."

Un discours salué par une standing ovation, tandis que le réalisateur de la soirée captait sur le visage de certaines personnalités des larmes dans les yeux.