L'Ivresse du pouvoir Isabelle Huppert
Pan Européenne Edition

Ce classique de Claude Chabrol revient ce soir sur Arte, suivi d'un documentaire sur l'actrice.

En 2006, Claude Chabrol retrouvait Isabelle Huppert, à qui il avait déjà offert des rôles importants dans Violette Nozière, La Cérémonie ou Merci pour le chocolat, pour L'Ivresse du pouvoir, une nouvelle réussite, écrivait Première à sa sortie : "Ce film n'épargne rien ni personne, à l'exception d'Humeau, mais Chabrol sauve souvent ses méchants et celui-la n'est pas le pire. Les dialogues claquent ("Ils l'ont fait passer par la Santé - ça tombe bien la sienne n'est pas très bonne.") et Isabelle Huppert, excellente en coupeuses de têtes, donne le la. Tiens, elle a parfois envie de chocolat..."

Chabrol-Huppert, les liaisons heureuses

Notez qu'après la rediffusion du film à 21h, Arte proposera un autoportrait de l'actrice intitulé Isabelle Huppert, message personnel. Celui-ci est déjà visible sur le site de la chaîne.

L'histoire de L'Ivresse du pouvoir : Jeanne Charmant Killman, juge d'instruction, est chargée de démêler une complexe affaire de concussion et de détournements de fonds mettant en cause le président d'un important groupe industriel. Elle s'aperçoit que plus elle avance dans ses investigations, plus son pouvoir s'acccroît. Mais au même moment, et pour les mêmes raisons, sa vie privée se fragilise. Deux questions essentielles vont bientôt se poser à elle : jusqu'où peut-elle augmenter ce pouvoir sans se heurter à un pouvoir plus grand encore ? Et jusqu'où la nature humaine peut-elle résister à l'ivresse du pouvoir ?

Bande-annonce :

Claude Chabrol : Portrait critique d’une bourgeoisie française