Matrix dans Première
Première/Warner Bros
Matrix dans Première (n°267 - Juin 1999 )
Première/Warner Bros
Matrix dans Première (268 - Juillet 1999)
Première/Warner Bros
Matrix dans Première (n°313 - Mars 2003)
Première/Warner Bros
Matrix dans Première (n°315 - Mai 2003 )
Première/Warner Bros
Matrix dans Première (n°496 - Mai 2019)
Première/Metropolitan FilmExport
Matrix dans Première
Matrix dans Première (n°267 - Juin 1999 )
Matrix dans Première (268 - Juillet 1999)
Matrix dans Première (n°313 - Mars 2003)
Matrix dans Première (n°315 - Mai 2003 )
Matrix dans Première (n°496 - Mai 2019)

Matrix dans Première

Matrix dans Première (n°267 - Juin 1999 )

Matrix dans Première (268 - Juillet 1999)

Matrix dans Première (n°313 - Mars 2003)

Matrix dans Première (n°315 - Mai 2003 )

Matrix dans Première (n°496 - Mai 2019)

Ca tombe bien, l'acteur est une nouvelle fois en couverture du magazine (pour John Wick 3, mais il revient tout de même sur la saga des Wachowski).

"Bienvenue dans le monde réel". Si, comme des millions de spectateurs à travers le monde, cette phrase reste gravée dans votre esprit, associée à une pilule rouge, des manteaux de cuir, des impressions de déjà vu et du bullet time, alors cet article est fait pour vous !

Matrix fut l'un des coups de coeur de Première au point d'être deux fois de suite à la une du magazine, en juin et en juillet 1999. Lors d'une longue interview accordée à Jacques-André Bondy, Keanu Reeves expliquait à l'époque comment il s'était entrainé pour ce projet innovant des Wachowski, malgré une opération douloureuse aux cervicales, puis évoquait ses inspirations, son envie de participer à une suite, ses projets d'acteur et de metteur en scène... Rebelote en 2003 avec deux numéros consacrés à ses suites, finalement moins aimées par le public, mais qui repassent en ce moment à la télévision : une semaine après le premier épisode, TFX diffusera Matrix Reloaded dimanche à 21h.

Alors que Matrix fête ses 20 ans d'existence (il est sorti exactement le 31 mars aux Etats-Unis et le 23 juin en France), Première vous propose un best-of des citations de Keanu Reeves dans Première, avec en bonus un avant-goût de son interview pour le tout dernier numéro. L'acteur a en effet accordé un long entretien à notre journaliste Sylvestre Picard juste avant la sortie de John Wick 3, et en évoquant son statut de "héros d'action", il est évidemment revenu sur l'expérience Matrix, qui a tant marqué sa carrière.

Sommaire de Première n°496 : Keanu Reeves, Julianne Moore, Pedro Almodovar, Javier Bardem, Peter Fonda...

Impossible d'évoquer Matrix sans parler des entraînements intensifs de Keanu Reeves, qui portait une minerve la première fois qu'il a rencontré le chorégraphe du film, Yuen Woo-Ping, suite à un accident qui lui a valu une opération des cervicales : "On a dû repousser les scènes de combat pour la fin du tournage. Il fallait attendre que la plaque soit bien soudée dans mes os (...) J'imagine que c'est pour ça que les frères Wachowski me traitent de dingue. Mais bon, il faut ce qu'il faut !"

Keanu a pris des coups !
L'acteur insistait sur le fait que les chorégraphies de combat et les cascades sont deux choses différentes : "Je ne fais pas de cascades (...) Mais c'est vrai que j'ai fait beaucoup plus sur ce film que ce qu'on attend d'un acteur habituellement. Par exemple, on m'a accroché des heures durant à des câbles métalliques pour les scènes de combats aériens (...) J'ai reçu des coups, oui. De Laurence Fishburne. Il est très puissant !"

Bullet Time et grosse frayeur
A la question "Qu'est-ce qui vous a fait le plus peur (sur le tournage) ?", Keanu répondait en 1999 : "D'être resté des heures sur le bord d'un toit d'un gratte-ciel de cinquante étages peut-être... Je n'étais retenu que par une corde (...) Les Wachowski ont inventé la bullet caméra. C'est sympa.... I love these guys !"

40 ans de blockbusters hollywoodiens : Matrix (1999)

Contrairement à Néo, il était nul en informatique !
Ironie du sort, l'interprète de Néo n'avait rien d'un geek lors du tournage : "Je navigue un peu sur le web. Mais je n'ai même pas d'ordinateur ! (Tout le monde explose de rire.) Ça a aussi bien fait rire les réalisateurs. Mois qui suis censé être un génie de l'ordinateur, je n'y comprends rien ! Je m'intéresse plus à ceux qui maîtrisent la machine qu'à la machine elle-même. (...) Ce que j'aime dans l'internet, c'est la richesse des sources d'information."

Matrix 2 et 3 étaient déjà évoqués
En fin d'interview, Keanu Reeves avouait qu'il signerait d'office si les réalisateurs s'attelaient à Matrix 2 : "Mais on ne veut pas me dire de quoi il s'agit. Je ne sais pas s'il y a déjà un scénario. Ils ne veulent même pas me le dire. Je ne sais même pas si je suis dedans. J'espère que si... En fait, à l'origine, les frères voulaient filmer deux autres films en même temps (...) C'est complètement dingue. Ce sont vraiment des pushers, vous savez. Vraiment ! Dans leur film, ils ont poussé chaque acteur, chaque technicien à l'extrême limite. Je trouve que le produit fini est mieux que le script que j'avais lu et ça, c'est rare."

Jet Li explique pourquoi il a refusé de jouer dans les suites de Matrix

Des envies de mise en scène ?
"Peut-être au théâtre, oui. Dans dix ans", répondait-il à l'époque. Quinze ans plus tard, c'est finalement un long-métrage que Keanu a réalisé, Man of Tai Chi. Un film d'arts martiaux sorti au cinéma en 2014. A l'époque, l'acteur expliquait d'ailleurs qu'il avait visionné tous les films chorégraphiés par Yuen Woo-Ping, notamment Tai Chi Master et Fist of Legend, ses modèles lors de sa préparation physique pour Matrix.

En bonus : Star Wars
Le blockbuster le plus attendu de l'année 1999, c'était le préquel de La Guerre des Etoiles, La menace fantôme. Lorsque Jacques-André Bondy a demandé à Keanu s'il était aussi impatient que des millions de fans de la trilogie originale, sa réponse fut d'une étonnante franchise : "J'ai vu la bande-annonce. Ça n'a pas l'air terrible, hein ? Les acteurs sont sûrement super, mais je ne sais pas... Vous avez remarqué : ils ont utilisé exactement les mêmes sons qu'il y a vingt ans ? J'ai finalement trouvé ça très nostalgique. Mais j'irai bien sûr. J'avais adoré les deux premiers; le troisième en revanche (en français) aïe, aïe, aïe ! Trop sentimental, un peu lourdingue (...) Je déteste quand Darth Vador enlève son masque. Subitement, il ressemble à mon postier. Et puis, cette voix de canard (il se met à l'imiter). C'était trop gros. Mais j'ai quand même envie de voir le nouveau."

La théorie qui tue : Neo n'a jamais été l'élu dans Matrix

20 ans après la sortie de Matrix, Keanu Reeves évoque à nouveau la trilogie dans Première. Extraits :

Comment définiriez-vous votre relation avec Chad Stahelski ?
Écoutez, on se connaît tellement bien... Ça fait vingt ans, depuis le premier Matrix où il jouait ma doublure. Et ça fait cinq ans qu’il travaille sur John Wick. Le niveau est de plus en plus élevé, de même que sa vision. Après la scène de la fusillade du musée de John Wick 2, la barre est tellement haute...

Comment avez-vous pris conscience du statut culte de John Wick ?
Oh, « culte » ? C’est vraiment très gentil de me dire ça, mais je ne sais pas... C’est un vrai travail collaboratif, vous savez. Et moi, tout au long de ma carrière, j’ai eu de la chance d’être remarqué par des créateurs tout à fait incroyables. Quand les Wachowski sont venus me chercher pour Matrix, en me disant que je devrais  m’entraîner pendant plusieurs mois avant le début du tournage, j’ai répondu : « Oui, avec plaisir ! »

Vous dites que Point Break vous a montré la voie de l’action, mais j’imagine que votre rencontre avec le chorégraphe et réalisateur chinois Yuen Woo-Ping sur Matrix a changé pas mal de choses...
Oui, ça a même changé ma vie ! À l’époque, Yuen Woo-Ping arrivait avec un style de combat radicalement différent de tout ce qu’on avait vu. D’autres arts martiaux, beaucoup de travail aux câbles... bref, l’action à la hongkongaise. On s’est donc entraînés pendant quatre mois, de 8 heures du matin à 5 heures de l’après-midi. On commençait par deux heures d’échauffement, on étudiait l’utilisation des câbles, le wushu... À la fin, mon corps a changé pour de bon. Je peux vous dire que je le connaissais bien, et il arrivait quand même à faire des trucs que je n’imaginais même pas. (Rires.) Chad Stahelski fait lui aussi partie de l’école de Yuen Woo-Ping. Chad et moi, on est deux branches d’un même arbre.

Les Wachowski de retour pour Matrix 4 ?