Chocolat de Claire Denis
MK2

Chaque jeudi à 17h, la plateforme VOD du groupe MK2 propose des films à voir gratuitement.

Après le succès de son "Festival à la Maison", qui proposait pendant le premier confinement une sélection quotidienne de films, courts-métrages et autres podcasts, mk2 pérennise son implantation dans l’univers impitoyable du streaming avec mk2 Curiosity. Un nouveau service de vidéo financé par la publicité qui permet de découvrir chaque semaine des pépites du 7e art et du documentaire. 

Découvrez le site de MK2 Curiosity

Le principe de mk2 Curiosity ? Tous les jeudis à 17h, une sélection hebdomadaire de 5 films est mise en ligne. "Des programmes garantis sans algorithme", explique la vidéo de présentation. "Ici on ne vous proposera pas ce que vous aimez déjà, mais ce que vous n’aimez pas encore". Pour en profiter, il suffit de se créer un compte sur le site dédié et de se laisser guider par sa curiosité. 

Voici le programme de cette semaine :

Chocolat de Claire Denis (1988)

C’est le premier long-métrage d’une réalisatrice de 42 ans, passée par l’IDHEC (l’ancienne Femis). Claire Denis a pressenti qu’elle pouvait se frotter à la mise en scène en voyant travailler Wim Wenders dont elle est l’assistante sur Les ailes du désirs et Paris, Texas. Chocolat est un film autobiographique où - à la manière de Marguerite Duras - la réalisatrice se souvient de son enfance dans ce qui était encore l’Empire coloniale français. Claire Denis est en effet la fille d’un administrateur civil alors en place au Cameroun. Le Cameroun juste avant l’indépendance sert justement de toile de fond à ce premier long-métrage. Le film traduit les tensions au sein d’une famille et de leur personnel de maison. On trouve dans ce premier opus, l’âpreté et la tension fiévreuse qui régiront ensuite le cinéma de Claire Denis. Chocolat avec Isaach de Bankolé, Giulia Boschi et François Cluzet, sera présenté en compétition officielle au Festival de Cannes en 1988.

 

Turning Gate d’Hong Sang-soo (2004)

C’est avec Turning Gate, que le cinéma du sud-coréen Hong Sang-soo parvient à séduire les cinéphiles français qui découvrent après coup, ses premiers films dont le magnifique : La vierge mise à nu par ses prétendants. Hong Sang-soo séduit par son amour assumé pour la Nouvelle Vague française, dont on retrouve certains motifs : une jeunesse intellectuelle, des joutes verbales autour d’une table, des passions désaccordées ou encore un style naturaliste... Turning Gate parait lorgner ainsi du côté de Jules et Jim et raconte la confrontation de deux amis, amoureux d’une même femme. « C’est difficile d’être humain, essayons de ne pas devenir des monstres ! » dit l’un des protagonistes.

 

Et aussi :

La suite du cycle de documentaires de l’américain Robert Drew autour de la figure de John Fitzgerald Kennedy, Adventures on the New Frontier (1961), un entretien filmé d'Isabelle Huppert à propos de sa collaboration avec Claude Chabrol. L’actrice française a tourné sept fois sous la direction du maître du thriller psychologique français dont : Violette Nozière, Une affaire de femmes, La Cérémonie ou encore Merci pour le chocolat. Enfin, quatre courts métrages d’animation des années vingt signés de l’australien Pat Sullivan autour de son personnage Felix the Cat.