Titre original Wildlife
Date de sortie 19 décembre 2018
Durée 104 mn
Réalisé par Paul Dano
Avec Carey Mulligan , Jake Gyllenhaal , Ed Oxenbould
Scénariste(s) Paul Dano, Zoe Kazan
Distributeur ARP Sélection
Année de production 2018
Pays de production Etats-Unis
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Dans les années 60, Joe, un adolescent de 14 ans, assiste impuissant à la lente dégradation des rapports entre son père et sa mère.

Offres VOD de Wildlife : une saison ardente

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 11.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 5.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Wildlife : une saison ardente

Dernières News sur Wildlife : une saison ardente

C'est le plan final de Wildlife qui a donné envie à Paul Dano de réaliser le film

Rencontre, à Cannes, avec Paul Dano, réalisateur de Wildlife avec Carey Mulligan et Jake Gyllenhaal.

Photos de Wildlife : une saison ardente

GALERIE
ARP Sélection / June Pictures / FilmNation Entertainment
GALERIE

Carey Mulligan

Carey Mulligan

Casting de Wildlife : une saison ardente

Carey Mulligan
Jeanette Brinson
Jake Gyllenhaal
Jerry Brinson
Ed Oxenbould
Joe Brinson
Bill Camp
Warren Miller

Critiques de Wildlife : une saison ardente

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Il y a dix ans, à l’époque de Little Miss Sunshineet There will be blood, Paul Dano aurait sans doute pu tenir le rôle principal de Wildlife, celui de cet ado au teint pâlichon, qui regarde, interdit et anxieux, le mariage de ses parents se déliter sous ses yeux. Mais Dano a passé l’âge et c’est désormais lui qui dirige les acteurs post-adolescents prometteurs (en l’occurrence : Ed Oxenbould, le gamin de The Visit, de Shyamalan). Wildlife, son premier long, adapté d’un roman de Richard Ford, ressemble de prime abord à ce qu’on appelle un « film d’acteurs ». L’homme derrière la caméra en est un, et a composé méticuleusement, amoureusement, un écrin pour ses comédiens. Carey Mulligan et Jake Gyllenhaal s’ébrouent superbement en parents fatigués, amants désaxés, Américains très moyens prisonniers de chromos à la Norman Rockwell, d’une joliesse automnale étouffante. Wildlifeest un film obsédé par les couleurs déclinantes des fifties, croquant un minuscule bout d’Amérique aux rêves éteints, rendu plus rabougri encore par les majestueuses montagnes du Montana qui l’entourent. Sa langueur douce-amère le place à mi-chemin des films autobiographiques de Barry Levinson et des chroniques familiales de Kore-Eda. C’est un autoportrait de gamin rêveur qui aimerait quitter l’enfance pour de bon. À la fin, ça y est, le teenager au regard triste est devenu un homme et se demande à quoi la suite va ressembler. Nous aussi : on a très hâte de voir le prochain Paul Dano.