Titre original Undine
Date de sortie 23 septembre 2020
Durée 92 mn
Réalisé par Christian Petzold
Avec Paula Beer , Jacob Matschenz , Franz Rogowski
Scénariste(s) Christian Petzold
Distributeur Les Films du Losange
Année de production 2020
Pays de production Allemagne, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Undine est une diplômée en histoire qui travaille comme guide à Berlin. Son amant la quitte pour une autre femme. Immédiatement après la rupture, elle rencontre Christoph dont elle tombe amoureuse. Tous les deux passent des moments merveilleux ensemble jusqu’à ce que Christoph se rende compte que Undine fuit quelque chose. Il commence alors à se sentir trahi…

Offres VOD de Ondine

Pas d'offres actuellement.

Dernières News sur Ondine

Les Apparences démarre en tête

Marc Fitoussi enregistre le meilleur démarrage de sa carrière !

Photos de Ondine

GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Christian Schulz / Schramm Film
AFFICHE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Christian Schulz / Schramm Film
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Christian Schulz / Schramm Film
AFFICHE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Christian Schulz / Schramm Film
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Ondine, affiche

Ondine, affiche

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Ondine, affiche

Ondine, affiche

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Franz Rogowski (Christoph)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Franz Rogowski (Christoph), Paula Beer (Undine Wibeau)

Critiques de Ondine

  1. Première
    par Thomas Baurez

    Ça commence par un cliché : une rupture entre deux amants à la terrasse d’un café. Elle, les yeux embués de larmes ; lui, essayant péniblement de la réconforter. Et puis cette menace, lâchée dans un sanglot par la jeune femme : « Si tu me quittes, tu dois mourir ! » Le cliché se fissure soudain de partout et prend l’allure d’un conte, d’une mythologie. Elle, elle s’appelle Ondine, comme la sirène légendaire qui peut sauver un coeur perdu mais doit se faire aimer en retour ad vitam aeternam sous peine de devoir tuer son amant. Dès lors, tout le réel qui entoure le couple prend une dimension étrange sans pourtant avoir besoin de se déguiser. C’est la façon de le regarder qui le rend différent (on retrouve ce prodige chez Luis Buñuel et Manoel de Olivieira). Le cinéaste allemand Christian Petzold (Phoenix) filme avec une précision remarquable ce monde qui s’accorde aux désirs de son héroïne. La beauté de cette histoire est justement la façon dont Ondine va refuser la fatalité du mythe auquel son personnage est attaché pour prendre en main son destin. Sa rencontre « aqueuse » avec Christoph est un choc filmé avec un humour volontairement toc (la caméra vibre, un aquarium explose, l’eau gicle sur les futurs amants). C’est que Christoph est scaphandrier et passe la plupart du temps sous l’eau. Petzold reforme le couple d’interprètes de son précédent long métrage, Transit : Paula Beer, primée à Berlin, et Franz Rogowski, tous deux remarquables de fragilité partagée. L’amour n’est pas un jeu de domination mais implique une douce réciprocité des forces. Ondine est un mélo étrange, beau et intrigant.