Titre original La llorona
Date de sortie 22 janvier 2020
Durée 97 mn
Réalisé par Jayro Bustamante
Avec María Mercedes Coroy , Sabrina De La Hoz , Margarita Kenéfic
Scénariste(s) Jayro Bustamante
Distributeur ARP SELECTION
Année de production 2019
Pays de production Guatemala
Genre Film fantastique
Couleur Couleur

Synopsis

La Llorrona : seuls les coupables l’entendent pleurer. Selon la légende, la Llorona est une pleureuse, un fantôme qui cherche ses enfants. Aujourd’hui, elle pleure ceux qui sont morts durant le génocide des indiens mayas. Le général, responsable du massacre mais acquitté, est hanté par une Llorona. Serait-ce Alma, la nouvelle domestique ? Est-elle venue punir celui que la justice n’a pas condamné ?

Offres VOD de La Llorona

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de La Llorona

Dernières News sur La Llorona

Scandale prend la tête du box-office

Margot Robbie, Nicole Kidman et Charlize Theron se hissent à la tête du top, devant Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part et Bad Boys for Life.

Photos de La Llorona

AFFICHE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
AFFICHE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
GALERIE
ARP Sélection / Les Films du Volcan / La Casa de Producción
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

La Llorona, affiche

La Llorona, affiche

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma), María Telón (Valeriana)

María Mercedes Coroy (Alma), María Telón (Valeriana)

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma)

Personnage, Sabrina De La Hoz (Natalia)

Personnage, Sabrina De La Hoz (Natalia)

Julio Diaz (Enrique)

Julio Diaz (Enrique)

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma)

La Llorona, extrait

La Llorona, extrait

La Llorona, extrait

La Llorona, extrait

La Llorona, affiche

La Llorona, affiche

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma), María Telón (Valeriana)

María Mercedes Coroy (Alma), María Telón (Valeriana)

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma)

Personnage, Sabrina De La Hoz (Natalia)

Personnage, Sabrina De La Hoz (Natalia)

Julio Diaz (Enrique)

Julio Diaz (Enrique)

María Mercedes Coroy (Alma)

María Mercedes Coroy (Alma)

La Llorona, extrait

La Llorona, extrait

La Llorona, extrait

La Llorona, extrait

Critiques de La Llorona

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Après Ixcanul (les Indiens) et Tremblements (les homosexuels), Jayro Bustamante continue à explorer le traitement violent réservé aux minorités au Guatemala, à travers le massacre des opposants au régime militaire et l’impunité accordée aux généraux génocidaires. Il s’inspire pour l’occasion de l’ex-président Efraín Ríos Montt, dont la condamnation pour crimes contre l’humanité a été prestement annulée. Bustamante raconte le retour dans son antre d’un homme qui va se retrouver peu à peu hanté par son passé. Et sa belle idée est de convoquer les codes d’un cinéma fantastique dépouillé de tout effet spécial ainsi que la légende de la Llorona pour raconter cet isolement grandissant. Il fait monter l’angoisse en jouant sur les mouvements de caméra, la composition des cadres et un travail sur le son, et en faisant du hors-champ un personnage essentiel de cette intrigue. Implacable.