Ghost (1990)
Paramount
Ghost (1990)
Paramount
Ghost (1990)
Paramount
Ghost (1990)
Paramount
Ghost (1990)
Paramount
Ghost (1990)
Ghost (1990)
Ghost (1990)
Ghost (1990)
Ghost (1990)

Joyeux anniversaire à la romance culte entre Demi Moore et Patrick Swayze.

Sorti mi-juillet 1990 aux Etats-Unis, Ghost a été découvert par le public français un peu plus tard, en novembre de la même année. Nous avions consacré une analyse de son joli succès à l'occasion des 40 ans du blockbuster, en 2015 (le premier étant considéré comme tel ? Les Dents de la mer, en 1975). Car oui, Ghost est bien un blockbuster. Avec ses 22 millions de dollars de budget, le film de Jerry Zucker pourrait même être la romance dramatique la plus chère de toute l'histoire du cinéma. Véritable ovni au milieu de la - courte - filmo du réalisateur de Y a-t-il un pilote dans l'avion ?, le film raconte la passion entre un cadre d'une banque d'affaires new-yorkaise (Patrick Swayze) et une sculptrice (Demi Moore). C'est l'amour, la joie de vivre et les parties de mains en l'air dans la terre glaise, jusqu'au jour où Sam se fait tuer dans la rue. Twist : il devient un fantôme, réussit à communiquer avec sa femme grâce à une voyante un peu hystérique (Whoopi Goldberg) et part à la recherche de son assassin.

Ghost : 7 parodies de la légendaire scène de poterie

Un film à la croisée des chemins entre comédie, drame et thriller. "Il est impossible de le catégoriser", assurait Zucker à sa sortie au Los Angeles Times. "Il ne tombe pas dans un genre spécifique. Je le vois comme une romance et un drame, avec de la comédie et du suspense. Mais ce n'est pas une vraie comédie", expliquait le ZAZ, spécialiste de la bonne grosse farce, qui réfutait l'idée qu'il tentait d'échapper à son propre style. "Je n'essayais pas d'exprimer une autre partie de moi. Je cherchais juste un bon film à réaliser".

Mais lui aura fallu un bon repas avec le scénariste Bruce Joel Rubin pour convaincre ce dernier qu'il est le candidat idéal pour Ghost. Consigne : interdiction de parler du script durant le dîner. Arrivé au dessert, Rubin en est sûr, c'est l'homme qu'il lui faut. "Au départ, je voulais Milos Forman ou Stanley Kubrick à la réalisation. Quand on m'a dit que le mec qui a fait Y a-t-il un pilote dans l'avion ? allait le réaliser, j'ai pleuré", confiait-il à l'époque. "En plus il voulait faire des changements dans le script" en ajoutant de la comédie. "Mais je suis tombé amoureux du gars. Il est chaleureux, drôle et philosophe. On ne s'attend pas à ça en voyant ses comédies". Le duo travaillera sur dix-neuf versions du scénario.

Plutôt bien reçu au moment de sa sortie en 1990, malgré son côté un peu mièvre qui a repoussé certains critiques, Ghost a été un immense succès au box-office. Plus de 505 millions de dollars récoltés dans le monde entier, dont 217 rien qu'aux États-Unis. Le film a fait de Whoopi Goldberg une star (elle reçoit l'Oscar, le BAFTA, le Golden Globe et le Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle), deux ans avant qu'elle n'explose un peu plus auprès du grand public dans Sister ActPatrick Swayze a confirmé son statut de sex symbol et d'aimant à spectatrices après Dirty Dancing, tandis que Demi Moore posait là la première pierre de sa domination des 90's (Des hommes d'honneurHarcèlementStripteaseLa JuréeÀ armes égales…).

Que reste-t-il de Ghost, 30 ans après ? Quelques très belles scènes ("Glissez un penny sous la porte") parfois parodiées jusqu'à l'usure et un mélange des genres qui fait tout l'intérêt d'un film dont les effets spéciaux ont bien vieilli, mais qui tient encore tout à fait la route en 2015 pour se déboucher le canal lacrymal. "C'est un grand huit où des choses étranges et drôle se passent. Mais ce serait super si cela permettait aux gens de voir leur vie d'une nouvelle façon, peut-être en se demandant s'ils ont une âme ou s'il y a un a tout un monde spirituel", lâchait Zucker en 1990. Ghost, le premier blockbuster métaphysique.

François Léger

Bande-annonce de Ghost :

Ghost : la success story inattendue d'un carton planétaire

A lire aussi :

40 ans de blockbusters hollywoodiens : Le Roi Lion (1994) 40 ans de blockbusters hollywoodiens : Matrix (1999)