DR

Canal+ offre le succès français de 2013 ce soir : 9 mois ferme de et avec Albert Dupontel. France 4 nous gâte aussi avec le drame britannique Fish Tank qui révélait en 2009 Michael Fassbender et la jeune Katie Jarvis. Tandis qu'Arte diffuse une valeur sûre de Xavier Giannoli, A l'origine, avec le joli duo Cluzet et Devos.

9 mois ferme d'Albert Dupontel (2013) Ariane Felder (Sandrine Kiberlain) est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob (Albert Dupontel), un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend...Très bonne critique de Première pour ce cinquième long-métrage d'Albert Dupontel, sorti quatre ans après Le Vilain : "Au sein d’un cinéma français formaté, Albert Dupontel fait office de tornade salutaire. Un comique démolisseur dont le burlesque énervé fait péter les coutures du bon goût. Dans le genre, 9 Mois ferme, c’est du brutal. Son personnage borderline, son énergie, ses références (Buster Keaton et Tex Avery) passées à la centrifugeuse trash composent une forme de slapstick sous acide réjouissant. L’idée de génie est d’avoir placé Sandrine Kiberlain au coeur du dispositif. Elle décroche enfin son grand rôle comique, véritable mécanique de précision, contrepoint frigide à une partition foutraque. Foutraque mais pas vaine car, comme toujours, derrière la caricature survoltée, Dupontel pose son regard sur la société. Ici, c’est la justice qui prend cher."Le film 9 mois ferme a reçu deux César en 2014 : celui de la meilleure actrice pour Sandrine Kiberlain, et celui du meilleur scénario original pour Albert Dupontel. La même année aux Globes de cristal, il a été sacré meilleur film, tandis que les Étoiles d'or de la presse du cinéma français lui ont offert le prix du meilleur scénario.9 mois ferme est diffusé ce soir à 20h55 sur Canal+Fish Tank d'Andrea Arnold (2009) A 15 ans, Mia (Katie Jarvis) est une adolescente renfrognée et rebelle, en échec dans le système scolaire. Un jour d'été, sa mère (Kierston Wareing) rentre à la maison en compagnie d'un inconnu, Connor (Michael Fassbender), qui promet de faire leur bonheur...Fish Tank a séduit la critique de Première qui lui a offert quatre étoiles lors de sa sortie en salles en 2009. "Remarquablement interprété par la révélation Katie Jarvis et deux des plus prometteurs talents du cinéma britannique (Kierston Wareing, découverte dans It’s a Free World ! de Loach, et Michael Fassbender, le sensationnel héros du Hunger de Steve McQueen), bénéficiant d’une superbe photographie qui joue sur les oppositions entre les intérieurs claquemurés de la cité et la beauté panthéiste de quelques virées dans la nature, Fish Tank confirme le talent singulier et puissant de sa réalisatrice."Prix du jury au Festival de Cannes en 2009, Fish Tank est la troisième réalisation primée de la cinéaste britannique Andrea Arnold (Wasp avait reçu l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 2005 alors que Red Road était sacré Prix du jury au Festival de Cannes en 2006). La jeune actrice Katie Jarvis a remporté le prix du meilleur espoir aux British Independent Film Awards, et celui de la meilleure interprétation britannique au Festival international du film d'Édimbourg. Au Festival international du film de Chicago, Michael Fassbender a reçu la Plaque d'or du meilleur acteur dans un second rôle.Fish Tank est diffusé ce soir à 22h30 sur France 4A l'origine de Xavier Giannoli (2009) Philippe Miller (François Cluzet) est un escroc solitaire qui vit sur les routes. Un jour, il découvre par hasard un chantier d'autoroute abandonné, arrêté depuis des années par des écologistes qui voulaient sauver une colonie de scarabées. L'arrêt des travaux avait été une catastrophe économique pour les habitants de cette région. Philippe y voit la chance de réaliser sa plus belle escroquerie, mais son mensonge va lui échapper.Première a offert trois étoiles à cette adaptation d'un fait divers survenu dans la Sarthe en 1997 : "Émule surdoué de Nicole Garcia et d’Agnès Jaoui, Giannoli place l’homme au centre de son cinéma, par essence imprévisible, cruel et touchant. Située dans le monde rude et populaire du BTP (au passage, le film se fait l’écho de la crise qui frappe les plus démunis), l’histoire ne favorise pas une mise en scène lyrique."En compétition pour la Palme d'or en 2009 au Festival de Cannes, A l'origine a finalement offert à Emmanuelle Devos le César de la meilleure actrice en 2010, et à Glynn Speeckaert le Prix CST de la meilleure photographie aux Prix Lumières la même année.A l'origine est diffusé ce soir à 20h50 sur Arte