Enorme avec Jonathan Cohen et Marina Foïs
Avenue B Productions et Vito Films

Le long-métrage est accusé de promouvoir l’entrave à l’IVG.

Il aura suffi d’un passage dans Quotidien pour créer la polémique. Jonathan Cohen et Marina Foïs étaient avant-hier sur le plateau de Yann Barthès, pour faire la promotion d’Énorme. La comédie (qui n’en est pas tout à fait une, même si la bande-annonce laisse cette impression) de Sophie Letourneur raconte comment le personnage de Cohen impose une grossesse à sa femme, en remplaçant sa pilule par des sucrettes. « Légalement, il n’y a pas de qualification pénale pour la fécondation forcée. Mais il y a entrave à l’IVG, donc deux ans d’emprisonnement et l’amende de 30.000 euros. En vrai, ça se terminerait probablement par un procès civil avec des dommages et intérêts pour le personnage de Jonathan Cohen », lançait durant sa chronique Maïa Mazaurette, expliquant que le film avait crée le débat au sein de son couple. Dans l’extrait ci-dessous, Marina Foïs semble le découvrir, un peu ébahie :

Sur Twitter, c’est immédiatement la foire d’empoigne, surtout chez ceux qui n’ont pas vu le film, beaucoup plus complexe que ce qu’il laisse paraître. Une situation qui semble avoir quelque peu énervé Jonathan Cohen. L’acteur a simplement posté un court message (« Le film parle de lui-même »), accompagné d’un extrait d’Énorme où son personnage se voit rappeler la gravité de ce qu’il a fait :

Énorme : le film divise la rédaction de Première [Critique]

Énorme est actuellement dans les salles. Bande-annonce :