Titre original This Changes Everything
Date de sortie 19 février 2020
Durée 96 mn
Réalisé par Tom Donahue
Distributeur Alba Films
Année de production 2018
Pays de production Etats-Unis
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Ce documentaire pointe du doigt des décennies de discriminations à l'encontre des femmes dans l'industrie du cinéma hollywoodien. Le réalisateur Tom Donahue utilise une technique inédite pour comptabiliser cette sous-représentation féminine à l'écran. Des témoignages d'actrices phares telles que Geena Davis, également productrice exécutive du film, Meryl Streep, Cate Blanchett, Chloë Grace Moretz, ou encore Natalie Portman, appuyent cette vérité et lève le voile sur les coulisses d'une industrie inégalitaire. Outre montrer, ce documentaire apporte des solutions pour changer la donne...

Offres VOD de Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

Photos de Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

AFFICHE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
AFFICHE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
GALERIE
Alba Films
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Cate Blanchett

Cate Blanchett

Tracee Ellis Ross

Tracee Ellis Ross

Natalie Portman

Natalie Portman

Meryl Streep

Meryl Streep

Geena Davis

Geena Davis

Cate Blanchett

Cate Blanchett

Tracee Ellis Ross

Tracee Ellis Ross

Natalie Portman

Natalie Portman

Meryl Streep

Meryl Streep

Geena Davis

Geena Davis

Critiques de Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Voici un docu dont la pédagogie permet de repréciser l’étendue des dégâts concernant la place des femmes à Hollywood, en remontant au moment pivot du passage du muet au parlant, quand les hommes ont pris le pouvoir pour ne plus le lâcher. Et pourtant, par-delà la faiblesse de sa forme, ce film nous laisse sur notre faim. D’abord, par l’absence -étonnante au vu de la richesse du casting – d’une voix essentielle : Kathryn Bigelow, seule réalisatrice oscarisée à ce jour. Ensuite et surtout, par l’absence de débat. La faute aux patrons de studio qui ont refusé de répondre. Mais aussi à ce parti pris d’asséner des vérités sans les confronter à des contradicteurs qui, en pointant des imprécisions, auraient permis de renforcer le propos par un échange. Tout cela donne la sensation d’un monologue forcément redondant. Un docu nécessaire mais pas indispensable.