Titre original London to Brighton
Date de sortie 20 juin 2007
Réalisé par Paul Andrew Williams
Avec Lorraine Stanley , Georgia Groome , Johnny Harris
Scénariste(s) Paul Andrew Williams
Année de production 2007
Pays de production britannique
Genre Drame

Synopsis

Londres, 3h07 du matin, Joanne et Kelly se réfugient en sanglots dans les toilettes délabrées d'une gare : elles viennent de tuer Duncan Allen, un riche et pervers homme d'affaires qui avait payé pour passer la nuit avec la toute jeune Joanne. Le fils de Duncan, boss impitoyable de la pègre, veut comprendre. Derek, le proxénète de Kelly, doit la trouver, sinon ce sera à lui de payer. Kelly et Joanne doivent survivre aux prochaines 24heures...

Offres VOD de London To Brighton

UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Photos de London To Brighton

PRODUCTION
PRODUCTION
PRODUCTION
PRODUCTION
PRODUCTION
PRODUCTION
PRODUCTION
PRODUCTION

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSSam SRUELL et Georgia GROOME

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSLe réalisateur

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSGeorgia GROOME

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSLorraine STANLEY

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSGeorgia GROOME et Lorraine STANLEY

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSLorraine STANLEY et Georgia GROOME

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSLorraine STANLEY et Georgia GROOME

LONDON TO BRIGHTON (2006)

Film de Paul Andrew WILLIAMSLorraine STANLEY, Johnny HARRIS et Georgia GROOME

Critiques de London To Brighton

  1. Première
    par Hélène Sécher

    Brillamment, Paul Andrew Williams suggère plus qu'il ne montre la violence. Il associe le jour à la liberté des fugitives et la nuit à leur captivité. Le pouls du film s'accélère au rythme des appels menaçants sur les portables de Kelly et de son proxénète. A l'inverse, la paix n'est qu'illusion. (...) La noirceur de London to Brighton n'a d'égal que l'effroi qu'il suscite. Ses feux de détresse n'en finissent pas d'éblouir.