Toutes les critiques de La Crème de la crème

Les critiques de la Presse

  1. Paris Match
    par Karelle Fitoussi

    "La Crème de la crème" pourrait être l'avant-propos acnéique du "Loup de Wall Street" de Martin Scorsese. C'est surtout la première comédiie générationnelle française drôle mais intelligente, et qui utilise les groupes Justice ou Kavinsky dans leurs propres rôles pour mieux raconter l'époque.

  2. Les Fiches du cinéma
    par La redaction de Les Fiches du Cinema

    Avec une tendresse inattendue et une grande maturité, Kim Chapiron dépeint une jeunesse sordide et fragile.

  3. A voir à lire
    par François Leduc

    le film ne manque pas de maladresses : une opposition sociale probablement trop marquée, certains personnages féminins pas assez travaillés… Mais malgré cela, La Crème de la Crème reste un des très bons films français de ce début d’année.

  4. Le Figaro
    par La Rédaction du Figaro

    On pense voir un film trash sur un univers mal connu. C'est une satire qui en dit très long sur le désarroi contemporain, celui d'une jeunesse et d'une élite condamnée par son vide.

  5. Ecran Large
    par Laurent Pécha

    Le risky business français. La crème de la crème du renouveau du cinéma hexagonal, c’est Kim Chapiron.

  6. Gala
    par Carlos Gomez

    Tout sent le soufre ici, bien qu’on suggère plus qu’on ne montre la face perverse (et à la fois si démunie) de la jeune génération, livrée à elle-mêmes par des parents singulièrement absents, sinon pour “envoyer l’oseille”. Nombre de bons points, donc. Auquel on ajoutera celui-ci: le casting qui joue le renouvellement générationnel de manière presque effrontée. Tous sont très bons, futurs majors de leur promotion. On les revoit bientôt. On parie?

  7. Le JDD
    par Stéphanie Belpêche

    L’approche documentaire de Kim Chapiron donne à cette comédie dramatique une crédibilité et une justesse au niveau des situations, des dialogues et de l’interprétation. Son regard, féroce, est cependant chargé d’empathie pour ses héros, avides de transgressions et d’excès, de sexe et de fêtes, qui testent leurs limites.

  8. Paris Match
    par Karelle Fitoussi

    L’'enfant terrible du cinéma français continue de gratter là où ça fait mal avec « La crème de la crème », brillante comédie romantique sur fond de réseau de prostitution en école de commerce.

  9. Elle
    par Emilie Rivencq

    «La Crème de la crème» est un conte générationnel d’une justesse décapante qui tend un miroir cynique, plein d’humour et de vérité, à cette jeunesse heureuse et désenchantée. Il est porté par trois jeunes acteurs talentueux. Au-delà de la prostitution estudiantine, le film capte les dérives, la drogue, l’alcool et les différences de classes sociales sans basculer dans le cliché. Chapeau Chapiron !

  10. Nouvel Obs
    par Sophie Grassin

    Kim Chapiron ("Sheitan") élabore un teen-movie revu et corrigé par l'évangile libéral, belle idée portée par l'énergie d'une mise en scène offensive - beuveries estudiantines assez dantesque sur fond de "Lacs du Connemara" et un dialogue qui refuse de se cantonner à la culture de la vanne.

  11. Public
    par Florence Roman

    Après l’épatant Dog Pound, Kim Chapiron gratte encore là où ça fait mal, en traitant le sujet tabou de la prostitution dans les grandes écoles. Chaud !

  12. Le Parisien
    par Pierre Vavasseur

    Sur les campus où il a été présenté, le film fait un tabac. Il y a même des fêtes « Crème de la crème ».

  13. Toutlecine.com
    par Laura Terrazas

    La Crème de la crème est un film puissant et corrosif, servi par de jeunes acteurs talentueux.

  14. Télé loisirs
    par Gwénola Trouillard

    Une comédie trash qui met à mal les idéologies des grandes écoles !

  15. A nous Paris
    par Fabien Menguy

    Un peu comme si American Pie fusionnait avec The Social Network pour nous faire plonger d’une manière ludique dans le monde des grandes écoles. Le tout sous l’œil malicieux de Kim Chapiron (Sheitan, Dog Pound), qui traite ici avec humour et justesse les ambitions et le cynisme de certains

  16. A nous Paris
    par Caroline Vié

    Quand il s’agit de faire la fête, les étudiants de La Crème de la crème, le film de Kim Chapiron, y vont franchement. Alcool, drogue et musique électro – sans oublier un zeste de prostitution – constituent
    le cocktail très corsé que dégustent sans modération les élèves d’une grande école de commerce.

  17. CinémaTeaser
    par Renan Cros

    Kim Chapiron signe un campus movie made in France absolument brillant, beaucoup moins trash que littéraire.

  18. Libération
    par Didier Péron

    Kim Chapiron livre un film aux dialogues sitcomesques et à l'intrigue floue.

  19. Le Monde
    par Noémie Luciani

    "La Crème de la crème" est de ces films qui montrent beaucoup plus que ce qu'ils ne disent, suivant une piste après l'autre sur quelques longueurs seulement, multipliant les codes de lecture, les enjeux, les quêtes, sans en mener une seule à son terme.

  20. Télé 7 jours
    par Julien Barcilon

    À défaut de nous faire découvrir les coulisses de la formation des « élites », à l’exception du folklore trash des soirées, Kim Chapiron nous offre un tiercé gagnant de jeunes comédiens dont on reparlera,
    à commencer par l’excellente Alice Isaaz.

  21. Télérama
    par Jeremie Couston

    Sous des atours aguicheurs, la comédie immorale se mue, in fine, en une vigoureuse critique du déterminisme social.

  22. TLC - Toute la Culture
    par Hugo Saadi

    Sur le papier le projet semblait fort alléchant, mais à l’écran c’est une autre histoire. Pourtant, ce teen-movie à la française démarrait plutôt bien, avec une immersion dans le monde de l’école de commerce assez réussie. Le réalisateur nous tenait en haleine grâce à une belle brochette d’acteurs, malheureusement le film s’épuise rapidement à partir du moment où Kim Chapiron tente de poser diverses questions sur des sujets multiples (...) En effet, les sujets resteront seulement à l’état d’ébauche car trop vite mis de côté pour suivre l’unique fil rouge : le rise & fall de la bande des trois.

  23. Culture box by france Tv
    par Jacky Bornet

    Le film de Kim Chapiron, fautif d'un médiocre "Sheitan", film fantastique, et de "Dog Pround", un thriller, se révèle une étude de mœurs assez fine et réjouissante sur une jeunesse privilégiée, les différences de classes, et la vie prise comme un supermarché : malin et bien vu.

  24. Chronic'art
    par Louis Blanchot

    Très vite malheureusement, l’insolence de façade s’émousse, réfrénée par une application de bon élève — sûr d’avoir réussi son exposé, sûr d’être intelligent, mais qui au fond ne fait qu’imiter le prof. Il n’y a qu’à voir comment le récit, à force de considérer ses petites lois scénaristiques comme acquises, néglige d’apporter le moindre crédit à sa parabole financière, préférant multiplier les séquences BFM Business revues à la sauce djeunz, accumulation d’explications de texte qui ne soulignent rien d‘autre que l’impuissance da la mise en scène, justement, à investir son sujet.

  25. Critikat.com
    par Ferhat Abbas

    une œuvre filmique sage et plate, bien en deçà de ses promesses sulfureuses.

  26. StudioCiné Live
    par Sophie Benamon

    Derrière ce pitch ambitieux, le scénario ne tient malheureusement pas toutes ses promesses. Le recours aux scènes chantées masque un manque de rebondissements. Le film confirme cependant le talent de Jean-Baptiste Lafarge (découvert dans Les yeux de sa mère, de Thierry Klifa) et révèle la jeune Alice Isaaz.

  27. A voir à lire
    par Frédéric Mignard

    Film sans discours, totalement creux, aux personnages vains, La Crème de la crème ne prend pas.