Titre original Zhuang si le yi zhi yang
Date de sortie 19 février 2020
Durée 86 mn
Réalisé par Pema Tseden
Avec Jinpa , Genden Phuntsok , Sonam Wangmo
Scénariste(s) Pema Tseden
Distributeur ED Distribution
Année de production 2018
Pays de production Chine
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Sur une route solitaire traversant les vastes plaines dénudées du Tibet, un camionneur qui avait écrasé un mouton par accident prend un jeune homme en stop. Au cours de la conversation qui s’engage entre eux, le chauffeur remarque que son nouvel ami a un poignard en argent attaché à la jambe et apprend que cet homme se prépare à tuer quelqu’un qui lui a fait du tort à un moment donné de sa vie. A l’instant où il dépose l’auto- stoppeur à un embranchement, le camionneur ne se doute aucunement que les brefs moments qu’ils ont partagés vont tout changer pour l’un comme pour l’autre et que leurs destins sont désormais imbriqués à jamais.

Offres VOD de Jinpa, un conte tibétain

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Jinpa, un conte tibétain

Photos de Jinpa, un conte tibétain

GALERIE
ED Distribution
GALERIE
ED Distribution
GALERIE
ED Distribution
GALERIE
ED Distribution
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Genden Phuntsok (Acteur)

Genden Phuntsok (Acteur)

Jinpa (Acteur)

Jinpa (Acteur)

Jinpa (Acteur)

Jinpa (Acteur)

Genden Phuntsok (Acteur), Jinpa (Acteur)

Genden Phuntsok (Acteur), Jinpa (Acteur)

Critiques de Jinpa, un conte tibétain

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Voilà un film qui demande un effort. Celui de passer outre sa scène d’ouverture très belle visuellement mais prenant tellement son temps qu’on se croit embarqué dans ce fameux cinéma d’auteur pour festivals excluant à trop jouir de lui-même. Fausse piste. Car si la beauté de la mise en scène reste intacte, Jinpane va pas cesser de jouer avec le spectateur et de mêler les genres avec une jouissance partageuse. Comment qualifier ce bout de chemin accompli ensemble sur un plateau désertique du Tibet par un camionneur venant d’écraser à sa grande tristesse un mouton par mégarde et le jeune homme qu’il prend en stop, en route pour une vengeance. De western ? De road movie ? De comédie noire ? Un peu des trois à la fois, le tout nappé d’un surgissement du fantastique qui lui offre une superbe et poétique conclusion. Wong Kar-Wai a vu juste en le produisant.