Nom de naissance LEFEBVRE
Avis

Biographie

D'abord critique à la revue Objectif, il réalise en 1964 un court métrage, l'Homoman, puis fait scandale avec son premier long métrage, le Révolutionnaire (1965), pamphlet politique marqué par une inquiétude idéologique et une désinvolture stylistique qui font songer aux Carabiniers de Godard. Ses films suivants : Patricia et Jean-Baptiste (1966), Il ne faut pas mourir pour ça (1967), Jusqu'au cur (1968), frappent par la simplicité de leur approche des individus et par la lucidité de leur description du mal de vivre contemporain.En 1968, il crée sa propre société (Cinak) et sera désormais le producteur-scénariste-réalisateur de la plupart de ses longs métrages humanistes. Il se livre à des exercices de style (la Chambre blanche, 1969), dénonce l'ethnocide culturel dont ont été victimes les Amérindiens depuis la colonisation (les Maudits Sauvages, 1971) et atteint peu à peu une sorte d'apaisement avec les Dernières Fiançailles (chaleureux portrait d'un couple du troisième âge, 1973), le Vieux Pays où Rimbaud est mort (une histoire d'amour en France, 1977), Avoir seize ans (l'inquiétude juvénile, 1979), les Fleurs sauvages (une grand-mère face à ses enfants et petits-enfants, tout de tendresse et d'humour, 1982). Au rythme de mon cur (1983) est un original et émouvant essai de journal intime en images fixes et en noir et blanc, du cinéma minimal comme il l'aime.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1977 Le Vieux Pays Ou Rimbaud Est Mort Réalisateur -
1975 L'Amour Blessé Réalisateur -
1973 Les dernieres fiancailles Réalisateur -
1972 On n'engraisse pas les cochons a l'eau claire Réalisateur -
1967 Mon amie pierrette Réalisateur -